Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 novembre 2020 6 07 /11 /novembre /2020 16:12
https://www.gites-de-france.com/fr/occitanie/aude/le-chateau-de-merial-11g1937

https://www.gites-de-france.com/fr/occitanie/aude/le-chateau-de-merial-11g1937

Partager cet article
Repost0
28 août 2020 5 28 /08 /août /2020 17:22
ZNIEFF 740006108

ZNIEFF 740006108

La Petite Creuse est un affluent en rive gauche de la Grande Creuse, la confluence des deux rivières se trouve à Fresselines quelques kilomètres à l'amont de Crozant. Dans la partie étudiée la Petite creuse coule dans une vallée relativement boisée et encaissée. Le périmètre actuel de la zone a été construit en fusionnant les périmètres de deux anciennes ZNIEFF très proches l'une de l'autre. Seuls quelques kilomètres de vallée aux versants rocheux et abrupts séparaient les deux secteurs. Cette zone, comprise entre les deux anciens périmètres, s'est révélée être très intéressant car des rapaces diurnes y nichent, ce qui a justifié la fusion des deux anciennes ZNIEFF. Ce secteur de la Petite Creuse présente d'une part de nombreux affleurement rocheux mais aussi la rivière forme ici de nombreux méandres permettant l'installation de prairies humides inondables voire de mégaphorbiaies. Au plan botanique, plusieurs espèces remarquables pour la Creuse ont été identifiées : Helleborus foetidus (protégée en Creuse). Il faut noter la présence de formations végétales saxicoles difficilement accessibles. La faune abrite également des éléments remarquables aussi bien chez les vertébrés (Loutre pour les mammifères ; Bouvière pour les poissons ; Autour des Palombes, nicheur et Cincle pour les oiseaux) que chez les invertébrés (Cuivré des marais, papillon protégé en France).

Partager cet article
Repost0
28 août 2020 5 28 /08 /août /2020 17:15
Par Aubussonais — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=15484333

Par Aubussonais — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=15484333

http://Par Aubussonais — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=15484333L’église Sainte-Valérie est du 12e siècle, inachevée donc sans nef. En complément à la description jointe, il y a lieu de signaler les chapiteaux romans réemployés à l’envers, une pierre tombale du 16e siècle, urne funéraire gallo-romaine dans le mur de l’église.

Le début de l’édification de cette église date du 12e siècle les murs comptent nombres de réemplois de bâtiments antérieurs. Elle est décrite dans l’œuvre de Louis Lacrocq : « Les églises de France ». Cette église n’a jamais été achevée : il manque la nef, et le transept sud (détruit au 19e siècle). Si sa construction était arrivée à son terme, cette église serait sans doute l’une des plus imposantes du secteur. Dédiée à Sainte Valérie, cette église est inscrite aux Monuments Historiques en 1912. Elle contient du mobilier inscrit : - Une châsse du 12e siècle (actuellement exposée au Musée de Guéret) - 4 statues : deux apôtres datant du 18e siècle, la Sainte Vierge datant du 18e siècle et Sainte Philomène du 19e siècle.

Citation : http://www.tourismelimousin.com

Partager cet article
Repost0
28 août 2020 5 28 /08 /août /2020 17:08
https://www.google.com/url?sa=i&url=https%3A%2F%2Fwww.hippostcard.com%2Flisting%2Fbf14439-bonnat-le-moulin-de-malval-france-front-back-image%2F10195803&psig=AOvVaw0Efb1J1QOtc3kobQn8F133&ust=1598717489998000&source=images&cd=vfe&ved=2ahUKEwiHnvzxpL7rAhUJrhoKHay_AGQQr4kDegUIARCcAQ

https://www.google.com/url?sa=i&url=https%3A%2F%2Fwww.hippostcard.com%2Flisting%2Fbf14439-bonnat-le-moulin-de-malval-france-front-back-image%2F10195803&psig=AOvVaw0Efb1J1QOtc3kobQn8F133&ust=1598717489998000&source=images&cd=vfe&ved=2ahUKEwiHnvzxpL7rAhUJrhoKHay_AGQQr4kDegUIARCcAQ

Partager cet article
Repost0
28 août 2020 5 28 /08 /août /2020 16:51
Photo: Aubussonais — Travail personnel

Photo: Aubussonais — Travail personnel

Il s'agit de l'un des sites fortifiés les plus anciens du Limousin, mentionné dès 1038. Les vestiges laissent deviner une enceinte triangulaire sur l'éperon inférieur, comprenant une tour circulaire à l'extrémité sud, et une autre à l'entrée nord-est. Le château fort se composait de bâtiments habitables, d'éléments de fortification et d'une grande basse cour où se trouvaient une chapelle, une grange et les écuries. La partie la mieux conservée se trouve à l'angle nord-est, avec la tour circulaire autrefois couronnée de mâchicoulis et deux canonnières percées à la base. Au sud-ouest de celle-ci s'élevait un corps de logis qui devait comporter une aile en retour à l'est, une tour d'escalier quadrangulaire occupant l'angle. La période principale du château semble remonter à Louis de Malval (fin du 14e siècle) , homme de guerre associé à Du Guesclin, qui équipa sans doute la résidence des éléments défensifs propres à son époque.

Périodes de construction :
14e siècle, 15e siècle

https://monumentum.fr/vestiges-chateau-pa23000018.html http://Aubussonais — Travail personnel

Partager cet article
Repost0
22 juin 2020 1 22 /06 /juin /2020 09:43

Ce havre de paix est niché sur les bords de la Gartempe. Côté histoire, la première trace découverte provient des Archives départementale. Elle fait état qu'en 1208 les Templiers de la Commanderie de Paulhac l'ont usurpé à l'Evèque de Cahors. Depuis combien de temps était-il construit ? S'agissait-il déjà d'un moulin ? Le lieu conserve une belle part de mystère. 
Plus tard, en 1866, y est fabriqué du papier. Dans la construction la plus ancienne du site, était broyé vraisemblablement du seigle. Nous sommes à la veille de la révolution industrielle. 

Plus tard, survient la guerre. Le meunier de l'époque part rejoindre le front. Il est le dernier habitant connu, avant qu'Anne-Marie et Lucien Doré n'achètent, en 1980. Le lieu est alors investi par la végétation, la Gartempe obstruée d'embâcle. C'est le règne des broussailles. Alors, patiemment et avec courage, le couple va s'atteler au grand nettoyage. Jusqu'en 1999, où la tempête mettra à terre de nombreux arbres. À terre et dans la Gartempe. Il faut alors recommencer. 
Remercié de sa peine, le couple constate vite que le lieu gagne en luminosité. Une scierie réalise des planches des acacias. Celles-ci sont utilisées pour établir une passerelle qui traverse la rivière, franchie par une calèche à l'occasion du mariage de leur fils, en 2005 : « Le matin même, je posais la dernière planche », se rappelle Lucien. 
Une fois franchie, elle laisse découvrir une pierre de taille (dans les deux sens) qu'à fait graver le couple « Moulin des Templiers, 1208 », à l'entrée du domaine. Là, au bord de l'eau, règlent calme et tranquillité, et une très jolie vue de la roue et des bâtiments. 

Cette roue de moulin dont le mécanisme est d'origine, et pour laquelle Lucien fait réaliser les planches de bois, avant que de la remonter. Au fil du temps, les heureux propriétaires ont acquis lopin après lopin cinq hectares.  Ils voulaient un endroit au bord de l'eau, pour le calme. Objectif atteint pour Anne-Marie et Lucien, qui attendent maintenant les visiteurs avec impatience pour le tour du propriétaire. Ils profiteront de la beauté du lieu et d'un accueil chaleureux.

Moulin des Templiers à Fursac, activé le 28 juin 2020 pour la Journée Nationale des Moulins par Michel F8GGZ/p sous la référence DMF 23-015
Moulin des Templiers à Fursac, activé le 28 juin 2020 pour la Journée Nationale des Moulins par Michel F8GGZ/p sous la référence DMF 23-015
Moulin des Templiers à Fursac, activé le 28 juin 2020 pour la Journée Nationale des Moulins par Michel F8GGZ/p sous la référence DMF 23-015
Moulin des Templiers à Fursac, activé le 28 juin 2020 pour la Journée Nationale des Moulins par Michel F8GGZ/p sous la référence DMF 23-015
Moulin des Templiers à Fursac, activé le 28 juin 2020 pour la Journée Nationale des Moulins par Michel F8GGZ/p sous la référence DMF 23-015
Moulin des Templiers à Fursac, activé le 28 juin 2020 pour la Journée Nationale des Moulins par Michel F8GGZ/p sous la référence DMF 23-015
Partager cet article
Repost0
9 janvier 2020 4 09 /01 /janvier /2020 17:03

Le pont de la Pyle est un pont à poutres, construit en encorbellement symétrique, reposant sur trois piles construites en béton armé5 respectivement hautes de 50, 55 et 60 m1, ainsi que deux culées. L'ouverture totale du pont est de 350 ma 5, subdivisée en quatre travées ; les deux travées de rive sont longues de 65 m, tandis que les deux travées centrales sont longues 110 m5.

Le tablier, construit en béton précontraint, est long de plus 385 m, pour une largeur de 9,5 m5. La mise en place du tablier se fit à partir de chaque pile de part et d'autre desquelles partaient deux équipes mobiles qui avancèrent vers la pile opposée tout en maintenant la structure en équilibre. Cette technique de construction donna aux piles l'aspect de balances géantes équipées de fléaux de plus 55 m de long. Les mètres de vide restants qui séparaient encore les morceaux du tablier furent comblés par coffrage1.

Tout l'historique de ce pont en suivant ce lien:  https://fr.wikipedia.org/wiki/Pont_de_la_Pyle ​​​​​​​

Egalement site France Flora Fauna 2603

Egalement site France Flora Fauna 2603

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2020 4 09 /01 /janvier /2020 16:47

Enjambant le barrage de Vouglans dans sa partie amont, l'intérêt du pont de la Pyle réside essentiellement en l'accueil de chauve-souris. Le Petit rhinolophe vient en effet s'y reproduire.

PONT DE LA PYLE (Identifiant national : 430030061) (ZNIEFF Continentale de type 1) (Identifiant régional : 41000042) La citation de référence de cette fiche doit se faire comme suite : DREAL Bourgogne-Franche-Comté, .- 430030061, PONT DE LA PYLE. - INPN, SPN-MNHN Paris, 6P. https://inpn.mnhn.fr/zone/znieff/430030061.pdf

Le pont impressionne par ses dimensions : 351 m de long, 9 m de large et 74 m de haut. Il relie les 2 rives du lac de Vouglans et fut construit suite à l'édification du barrage hydroélectrique de Vouglans. Il offre une belle vue sur le lac. Possibilité d'excursions en bateau au départ du petit port de plaisance en contrebas du pont.

Le pont impressionne par ses dimensions : 351 m de long, 9 m de large et 74 m de haut. Il relie les 2 rives du lac de Vouglans et fut construit suite à l'édification du barrage hydroélectrique de Vouglans. Il offre une belle vue sur le lac. Possibilité d'excursions en bateau au départ du petit port de plaisance en contrebas du pont.

Au terme de deux ans et demi de travaux (novembre 1965 / mars 1968), le nouveau pont, à la silhouette élancée, était ouvert à la circulation, non sans avoir subi des essais de résistance durant deux jours. Le 29 mars 1968, la Fiat 500 de Geneviève Cathenaux, épouse de l'ingénieur des Ponts et Chaussées d'Orgelet, parcourait les 390 mètres du nouvel ouvrage d'art.

Tout l'historique du Pont de la Pyle en suivant ce lien:

http://www.asphor.org/la-cite-et-sa-region/la-vallee-de-l-ain/le-pont-de-la-pyle-1-48.htm ​​​​​​​

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2019 4 26 /12 /décembre /2019 11:50
Église paroissiale Saint-Nicolas, construite en 1712 sur les bases d'une église ancienne datée de 1494, et son superbe clocher-porche de 1749. Le retable, réalisé en 1716, comporte un tableau non signé représentant saint Nicolas. Vers 1956, les vitraux (verre et plomb) sont dessinés par Serge Rezvani et sont exécutés par le jeune maître verrier Paul Virilio (qui deviendra plus tard philosophe). Saint-Nicolas est un personnage très populaire dont on sait pourtant peu de choses réellement historiques hormis sa naissance au IIIe siècle en Asie Mineure. Sa légende est riche d’événements miraculeux dont la plus connue est celle des trois enfants tués et mis au saloir par un boucher. L’église est dans sa forme actuelle le résultat de modifications et transformations menées au cours des siècles.

Église paroissiale Saint-Nicolas, construite en 1712 sur les bases d'une église ancienne datée de 1494, et son superbe clocher-porche de 1749. Le retable, réalisé en 1716, comporte un tableau non signé représentant saint Nicolas. Vers 1956, les vitraux (verre et plomb) sont dessinés par Serge Rezvani et sont exécutés par le jeune maître verrier Paul Virilio (qui deviendra plus tard philosophe). Saint-Nicolas est un personnage très populaire dont on sait pourtant peu de choses réellement historiques hormis sa naissance au IIIe siècle en Asie Mineure. Sa légende est riche d’événements miraculeux dont la plus connue est celle des trois enfants tués et mis au saloir par un boucher. L’église est dans sa forme actuelle le résultat de modifications et transformations menées au cours des siècles.

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2019 4 26 /12 /décembre /2019 11:34
S'articulant autour de certains secteurs urbanisés, ce complexe humide d'altitude (rivières, marais, tourbières, queue de lac) est dominé par des versants occupés par des pelouses ou des boisements de pente. Vulnérabilité : Malgré quelques extractions anciennes de tourbe, quelques drainages et l'artificialisation d'un tronçon de la Morte (affluent du Doubs) l'état de conservation de l'ensemble de ce secteur reste exceptionnel et les atteintes demeurent faibles. Il est à noter enfin que quelques secteurs bénéficient d'une protection réglementaire du type arrêté de protection de biotope. Il s 'agit des falaises du Larmont et du Fort de Joux, des falaises de la Fauconnière, de la Roche Sarrasine et de l'anse de Fraichelin.
S'articulant autour de certains secteurs urbanisés, ce complexe humide d'altitude (rivières, marais, tourbières, queue de lac) est dominé par des versants occupés par des pelouses ou des boisements de pente. Vulnérabilité : Malgré quelques extractions anciennes de tourbe, quelques drainages et l'artificialisation d'un tronçon de la Morte (affluent du Doubs) l'état de conservation de l'ensemble de ce secteur reste exceptionnel et les atteintes demeurent faibles. Il est à noter enfin que quelques secteurs bénéficient d'une protection réglementaire du type arrêté de protection de biotope. Il s 'agit des falaises du Larmont et du Fort de Joux, des falaises de la Fauconnière, de la Roche Sarrasine et de l'anse de Fraichelin.
S'articulant autour de certains secteurs urbanisés, ce complexe humide d'altitude (rivières, marais, tourbières, queue de lac) est dominé par des versants occupés par des pelouses ou des boisements de pente. Vulnérabilité : Malgré quelques extractions anciennes de tourbe, quelques drainages et l'artificialisation d'un tronçon de la Morte (affluent du Doubs) l'état de conservation de l'ensemble de ce secteur reste exceptionnel et les atteintes demeurent faibles. Il est à noter enfin que quelques secteurs bénéficient d'une protection réglementaire du type arrêté de protection de biotope. Il s 'agit des falaises du Larmont et du Fort de Joux, des falaises de la Fauconnière, de la Roche Sarrasine et de l'anse de Fraichelin.
S'articulant autour de certains secteurs urbanisés, ce complexe humide d'altitude (rivières, marais, tourbières, queue de lac) est dominé par des versants occupés par des pelouses ou des boisements de pente. Vulnérabilité : Malgré quelques extractions anciennes de tourbe, quelques drainages et l'artificialisation d'un tronçon de la Morte (affluent du Doubs) l'état de conservation de l'ensemble de ce secteur reste exceptionnel et les atteintes demeurent faibles. Il est à noter enfin que quelques secteurs bénéficient d'une protection réglementaire du type arrêté de protection de biotope. Il s 'agit des falaises du Larmont et du Fort de Joux, des falaises de la Fauconnière, de la Roche Sarrasine et de l'anse de Fraichelin.

S'articulant autour de certains secteurs urbanisés, ce complexe humide d'altitude (rivières, marais, tourbières, queue de lac) est dominé par des versants occupés par des pelouses ou des boisements de pente. Vulnérabilité : Malgré quelques extractions anciennes de tourbe, quelques drainages et l'artificialisation d'un tronçon de la Morte (affluent du Doubs) l'état de conservation de l'ensemble de ce secteur reste exceptionnel et les atteintes demeurent faibles. Il est à noter enfin que quelques secteurs bénéficient d'une protection réglementaire du type arrêté de protection de biotope. Il s 'agit des falaises du Larmont et du Fort de Joux, des falaises de la Fauconnière, de la Roche Sarrasine et de l'anse de Fraichelin.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de f8ggz.over-blog.fr
  • : Sans aucune prétention et le plus simplement possible, j'espère vous faire découvrir une infime partie du patrimoine châteaux, moulins, lavoirs ou autres que je puisse rencontrer lors de mes activations. En aucun cas je ne saurais prétendre être un connaisseur en la matière, j'essaie simplement, par la voie des ondes, par mon blog, grâce à tous les renseignements recueillis auprès des propriétaires, de revues, de livres ou tout autres, de ne pas laisser notre patrimoine tomber dans l'oubli. Si vous êtes propriétaire d'un moulin ou d'un château et que vous désiriez le voir activé et figuré dans mon blog, où que vous soyez en France, dites le moi, ce sera un but durant mes vacances, merci.
  • Contact

Recherche