Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 avril 2017 4 20 /04 /avril /2017 14:04
Le moulin des Reisses à Dommartin les Cuiseaux (71480)
Le moulin des Reisses à Dommartin les Cuiseaux (71480)
Le moulin des Reisses à Dommartin les Cuiseaux (71480)
Le moulin des Reisses à Dommartin les Cuiseaux (71480)

Le moulin des Reisses a été activé le 4 avril 2017 sous la référence 71-066 par moi-même, Michel F8GGZ.

Ce moulin, situé sur le bief du Solnan, dit moulin à eau courante, était en pouvoir de fonctionner à longueur d'année. 

Il moulait surtout le froment et le maïs mais également les céréales secondaires comme l'avoine ou l'orge.

Aux Reisses, le dimanche matin était réservé aux gaudes, ce qui lui faisait sa réputation, les gens venant des communes voisines.

En 1963, un incendie détruisit ce moulin qui fut reconstruit par la suite pour devenir une bien agréable maison d'habitation.

Merci à Madame et Monsieur Mario d'Adamo pour leur accueil, l'autorisation de prendre des photos et de faire l'activation de leur moulin.

Michel.

Repost 0
Published by f8ggz.over-blog.fr Godart Michel F8GGZ - dans Moulins Dpts 71 à 80
commenter cet article
15 avril 2016 5 15 /04 /avril /2016 09:49
Le barrage, le pont et la vanne à crémaillère sont les derniers vestiges du moulin de Parmoins.Le barrage, le pont et la vanne à crémaillère sont les derniers vestiges du moulin de Parmoins.Le barrage, le pont et la vanne à crémaillère sont les derniers vestiges du moulin de Parmoins.

Le barrage, le pont et la vanne à crémaillère sont les derniers vestiges du moulin de Parmoins.

Le moulin de Parmoins.
Il était situé sur un canal de dérivation de 50 mètres environ. Il se divisait en deux pour alimenter les tournants des deux bâtiments constituant le moulin. Le canal de fuite se jette dans la rivière directement après le moulin.
Description en 1853 par l'ingénieur des Ponts et Chaussées: "Le moulin de Parmoins est situé sur la Vallière à 2200 mètres du moulin de Chantemerle. Les deux usines sont séparées par une vaste prairie. Sur la rive gauche de la rivière, en amont du moulin de Parmoins, se trouve la prairie des Nièvres qui est dans le plus mauvais état. Elle est complètement transformée en marais et on reconnaît les traces d'une submersion permanente. Les fossés d'assainissement sont complètement envasés".
"L'usine présente deux ventelleries distinctes (groupe de vannes): celle de la rive gauche qui n'est occupée que par trois vannes motrices et celle de la rive droite qui se compose de cinq vannes de décharge. A cinquante mètres à l'amont de l'usine, on rencontre sur la rive droite du canal d'amenée un déchargeoir composé de quatre vannes. Le Sieur Duvernay place en outre des hausses sur ces vannes (ces hausses, petites vannes, sont appelées paletons). L'usine ne présente pas de déversoir régulateur."
En 1855: Moulin ayant quatre paires de meules qui sont mises en mouvement, à savoir deux par roues à barils et deux par deux grandes roues à aubes et un battoir à blé. Une chute de 1,60 mètre pour une force dynamique de 12 chevaux. Cette usine chôme quatre mois par an par manque et crues d'eau pour deux paires de meules sur quatre.
Il a été réglementé par un arrêté du 8 janvier 1857.
En 1874: à droite de la chambre du moulin sont les trois roues à olives, la chambre à battre avec les cylindres à l'étage. A gauche, deux roues à olives et une à barils. L'habitation de trois pièces en très mauvais état est séparée de l'usine.
Parmi les anciens meuniers, on trouve au milieu du XVIIIe siècle Jean-Baptiste Duvernay, né en 1779, Claude Duvernay, marié en 1802 à Sagy, Jean Duvernay jusqu'en 1880 puis monsieur Guinot et les frères jumeaux Bertrand et Jean-Marie Pont, nés à Sagy, le premier ira ensuite au moulin de Tortelet (Jura), le second au moulin de Grusse sur la Sonnette puis créera la minoterie Pont à Vincelles*, toujours sur la Sonnette. Les derniers meuniers de Parmoins sont Albert Vincent, qui finira sa carrière comme ouvrier au moulin de Chantemerle, et Célestin Bey qui arrêtera en 1941, date de la cessation d'activité du moulin.
Il n'existe actuellement plus aucun vestige si ce n'est le pont du canal ainsi qu'une vanne à crémaillère. En 1982, eurent lieu la réfection et l'allongement du seuil de décharge de la Vallière pour éviter les petites crues juste débordantes, par le syndicat de la Vallière.
* Minoterie Pont à Vincelles toujours en activité.

Renseignements tirés du livre de notre regretté ami Jean Brayard: Le bassin de la Vallière, ses cours d'eau, ses moulins et leurs meuniers.
Photos: Michel f8ggz.

Repost 0
Published by f8ggz.over-blog.fr Godart Michel F8GGZ - dans Moulins Dpts 71 à 80
commenter cet article
27 mars 2016 7 27 /03 /mars /2016 08:33
Le moulin des Bois à Bruailles (71500) DMF 71-061

Le moulin des Bois, sur étang, activé le 29 mars 2016.

Ancien moulin à ban situé dans une trouée au sud du hameau de Chichevière, commune de Bruailles. Le bief du moulin se jette dans le bief de Chardenoux, qui rejoint la Vallière à l'aval du moulin de Marcilly. La retenue d'eau qui alimentait le moulin était autorisée seulement du 11 novembre au 31 mars.
Les statistiques de 1855 indiquent: Usine sans importance, mise en action par deux roues à barils qui font tourner deux paires de meules qui chôment plus de quatre mois par an par manque d'eau. la force motrice est de 5,00 chevaux-vapeur en hiver. La chute est de 2,30m. Le meunier est Sandolphe Louis.
Le propriétaire, Francis Bugaud (1863-1927), ancien notaire à Sellières (Jura), n'ayant pas les moyens financiers pour le remettre en état, ce moulin cessera ses activités en 1922. Il ne reste aujourd'hui que les digues de la retenue d'eau, quelques fondations et deux meules servant de pont sur le bief. Le logement, en bon état, existe toujours.
Les derniers meuniers furent messieurs Gudefin, Jean-Pierre Mazoyer et André Bugaud.

Infos tirée du livre de notre regretté ami Jean Brayard: Le bassin de la Vallière, ses cours d'eau, ses moulins et leurs meuniers.
Photo: Moi-même.

Repost 0
Published by f8ggz.over-blog.fr Godart Michel F8GGZ - dans Moulins Dpts 71 à 80
commenter cet article
30 août 2014 6 30 /08 /août /2014 07:34

vacances 2014 124

Le moulin del'Orière a été activé le 29 juillet 2014 sous la référence 72-054 avec mon cousin Philippe, non radioamateur, au log.

 

Un accueil formidable, un moulin en état de fonctionner, des personnes qui ont envie de lui garder son état originel et de le conserver en état, tout simplement. Merci à tous pour tout ce qui est fait au moulin de l' Orière.

Je n' en dirai pas plus sur ce moulin mais je vous invite à visiter le site sur lequel tout est expliqué de A à Z dans une grande simplicité.

Encore merci pour l' accueil et la visite de ce beau moulin.

http://moulindeloriere.fr/chantiers.php 

Repost 0
Published by f8ggz.over-blog.fr - dans Moulins Dpts 71 à 80
commenter cet article
30 avril 2014 3 30 /04 /avril /2014 09:07

CAM00454.jpg

La maison de l'eau, moulin de Montjay,  activé le samedi 3 mai 2014 par Michel F8GGZ/p au micro et Laurent F8FSC/p au log sous la référence     DMF 71-056.

Entrez dans l’univers de la meunerie… Le Moulin de Montjay, aussi unique soit-il, est néanmoins représentatif de l’ensemble des moulins de Bresse. Partez à la rencontre de son histoire et de celle de l’ensemble des moulins régionaux. Le moulin est aussi le témoin privilégié de toute la vie locale. Son rôle souligne en particulier l’importance qu’il a pour les populations avoisinantes. Chaque agriculteur y faisait moudre ses propres céréales pour nourrir ses bêtes… C’est pourquoi chacun acceptait les inconvénients qui découlaient de son activité : bruit du moteur et surtout inondations… Mais c’est aussi se souvenir des parties de pêche derrière la turbine, des fritures géantes et des « bons coups » bien frais qu’on partageait en commentant chaque fois les dernières nouvelles d’ici et d’ailleurs, la misère des uns, la chance des autres…

Ce qu'il faut savoir :

Situé face à une île à la confluence de la Sâne vive et la Sâne morte, le moulin de Montjay, à Ménetreuil, a été choisi pour accueillir la maison de l’eau, élément omniprésent en Bresse avec ses rivières et ses étangs. Nous sommes en 1950, ses propriétaires viennent de le moderniser et il fonctionne « du train de Dieu ». Rencontrez les meuniers comme s’ils y étaient… Découvrir le moulin c’est non seulement découvrir des techniques et une industrie mais c’est aussi aller à la rencontre de l’histoire, des hommes, de l’espace social, culturel et naturel dans lequel il s’inscrit.

Horaires :

Ouvert tous les jours du 15 mai au 30 septembre de 14h à 18h (sauf le mardi)

 Renseignements au 03.85.76.27.16 – www.ecomusee-de-la-bresse.com

CAM00462.jpg CAM00455.jpg

CAM00466.jpg CAM00458.jpg

Construit au XVIIe siècle par Jean Fyot de la Marche, seigneur de Montjay, le moulin du même nom reconstruit au début du XXème siècle se livre à vous tel qu’il était en 1950. Tout est resté dans son jus : meules, turbine, moteur Gardner, convertisseur, monte-sac, plansichter, petit atelier de menuiserie… Les anciens magasins à céréales du moulin accueillent la maison de l’eau où tous les usages de cette ressource omniprésente en Bresse sont évoqués : activités domestiques, traditions de pêche mais aussi richesses écologiques, protection du biotope…

Renseignements:  sites google: le moulin de Montjay.

Avec l' aimable autorisation de l'écomusée de la Bresse Bourguignone que je remercie vivement ici.

Photos: Moi-même: Michel Godart, F8GGZ.

Repost 0
Published by f8ggz.over-blog.fr - dans Moulins Dpts 71 à 80
commenter cet article
20 décembre 2013 5 20 /12 /décembre /2013 13:11

1387533383206.jpg

 L'emplacement actuel de l'ancien moulin de la Salle.  (2013).

 

Le moulin de la Salle, sur la Vallière, activé le 26 décembre 2013 par moi-même, Michel F8GGZ/p sous la référence 71-054.

 

Ce moulin était situé sur le canal du même nom, aménagé à la fin du XVI ème siècle, qui traverse la ville de Louhans sur sa partie nord, depuis le seuil de Saugy jusqu'au confluent de la seille, près de la salle des fêtes Pierre Provence, à l'amont du pont de la route nationale 78. Sa longueur est de 2200 mètres. L'usine est située entre la rue des Dôdanes et la rue d'Alsace, près de l'entrée des arcades. Le déversoir (ou seuil) de Saugy a été réaménagé complètement en 1984 sur une longueur de 64 mètres et une cote de 178,80m. Un rideau de palplanches de 210 mètres de long a été installé se prolongeant le long du chemin de l'ancienne digue. Actuellement, l'eau du canal est maintenue au niveau légal. Ce canal se jette dans la Seille au niveau du pont Cassin, c'est-à-dire à l'amont du pont de la nationale 78.

 

Le moulin a été démoli en 1989. En 1990, un clapet automatique fut installé pour régulariser le niveau de l'eau. Le niveau s'abaisse quotidiennement pendant une heure pour laisser passer toutes sortes de détritus provenant de la ville. A son emplacement, un immeuble d'habitation, "les Arcades Saint-Jean", a été construit, comprenant au rez-de-chaussée, la "Maison de l'entreprise" et le syndicat d'initiative.

 

Le réglement d'eau, par ordonnance royale du 7 mai 1845, a été établi au nom de Cannard, propriétaire exploitant.

 

En 1855, ce moulin avait une roue à augets et six roues à aubes, dix paires de meules pour une chute de 2,10 mètres qui procurait une puissance de 55 chevaux. En 1864, il possédait quatre turbines et huit paires de meules. En 1876, huit turbines et onze paires de meules: cinq à blé, cinq paires à céréales et sans doute une à gaudes. Fabriquant de la farine panifiable; il était appelé moulin à blanc.

 

Les meuniers connus furent, en 1846: monsieur Cannard, en 1855: Pierre Galet, de 1857 a 1865: Roy Jean, Irénée, la famille Bernigaud pendant plusieurs générations jusqu"en 1962.

 

A Saugy, vers le seuil du canal, existait un bâtiment d' habitation dans lequel logeaient monsieur et madame Deliance, pouvant laisser supposer qu'un moulin avait pu se trouver à proximité. Cependant, madame Deliance, née en 1926, à confirmé qu'il n'existait pas de moulin à cet emplacement, mais, attenant à cette maison (détruite en 1984), un ouvrage côté sud etait destiné à lever les vannes.

Un chèvre de plus de 2,50 mètres de hauteur se déplaçait à l'avant des vannes permettant, par un système de démultiplication, de les lever ou les abaisser sans effort. Madame Deliance confirme, qu'en hiver et en périodes pluvieuses, il fallait les manoeuvrer très souvent, une importante contrainte pour eux. Le rallongement du seuil de 64 mètres en 1984 a naturellement supprimé cette servitude. Les vannes ont également été supprimées.

 

Renseignements tirés du livre de Jean Brayard: "Le bassin de la Vallière, ses cours d'eau, ses moulins et leurs meuniers".

Photo: moi-même, Michel Godart.

Repost 0
Published by f8ggz.over-blog.fr - dans Moulins Dpts 71 à 80
commenter cet article
5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 11:10

PICT0012.JPG

Le moulin de Bourgchâteau,  activé par moi-même, Michel F8GGZ/p, le mardi 17 décembre 2013 sous la référence 71-053.

 

Si on trouve des traces de ce moulin dès 1240, cet imposant bâtiment en pierre de trois étages a été construit en 1778.


Ses deux arches enjambent un bras naturel de la Seille qui permettait d'actionner  les six  turbines et mettre en mouvement six paires de meules, ce qui en faisait l'une des plus importantes minoteries de Saône-et-Loire au XIXème siècle. 

 

On sait que cette minoterie travaillait, entre autres produits, les gaudes, spécialité locale à base de farine de maïs torréfié.

 

En 1973, ce moulin a cessé toute son activité.

 

C' est en 1986 qu' il a été transformé en hôtel-restaurant.

Dans le hall d'accueil, on peut toujours voir des engrenages ainsi qu' un système de transmission. Une meule est visible dans la salle à manger de l' étage.

PICT0001-copie-1PICT0003-copie-1.JPG

 

Messieurs Massimo et Franco Donatelli, les propriétaires, n'ont pas du tout fait perdre l'âme à ce moulin; Bien au contraire, il l' ont mis en vedette.

Ses arches, ses rouages, ses poutres et ses escaliers de bois donnent toute sa personnalité à la décoration.

Dans le restaurant ou dans les chambres,  on peut toujours percevoir le doux murmure de la rivière qui jadis, actionnait les engrenages.

PICT0009.JPG

 

                                                      Un cadre magnifique qui invite à la restauration et au repos.

 

Je me dois de vous dire merci pour votre accueil et vous souhaiter une pleine réussite Messieurs. Vous avez su sauver et continuer à donner vie à cet ancien moulin. Merci!

www.bourgchateau.com

 

Photos: Moi-même, Michel Godart

Repost 0
Published by f8ggz.over-blog.fr - dans Moulins Dpts 71 à 80
commenter cet article
4 décembre 2013 3 04 /12 /décembre /2013 16:36

CAM00307

Le moulin Roy, activé le 10 décembre 2013 par moi-même Michel F8GGZ/p sous la référence 71-052.

 

Cet ancien moulin, datant du XVIème siècle a cessé toute activité en 1972. 

Alimenté par un canal de dérivation d'un kilomètre environ de la Seille et un étang de 5000m², il était doté de trois paires de meules pour la mouture du maïs, du blé et du menu grain, mises en mouvement par trois turbines sous une chute de trois mètres d'eau chacune.  

Si les meules ont été enlevées, tout le reste du matériel, depuis le barrage jusqu' aux vannes et toute la transmission, est resté en place.

Moulin Roy 001

 

 

Je remercie sincèrement Monsieur Patrice Lankar, actuel propriétaire, pour son accueil et ces renseignements.

Photos: Moi-même, Michel Godart.

Repost 0
Published by f8ggz.over-blog.fr - dans Moulins Dpts 71 à 80
commenter cet article
27 novembre 2013 3 27 /11 /novembre /2013 05:34

CAM00294-1-.jpg

Le moulin du Bourg, activé le mardi 3 décembre sous la référence 71-051 par moi-même Michel f8ggz/p.

 

Je n' ai malheureusement pas pu recueillir beaucoup de renseignements crédibles sur cet ancien moulin à farine, situé sur le bief venant du nouvel étang Chancevau. Il devait posséder une roue à augets en dessus de trois mètres de diamètre sous une chute d' eau de deux mètres environ qui mettait  en mouvement au moins deux paires de meules pour le maïs et le menu grain.

Après plus de vingt ans de travaux des mains de ses heureux propriétaires, ce moulin à été transformé en une magnifique résidence principale où il fait vraiment bon vivre. Tout appel au calme et au bien être au sein de cette belle propriété.

Une roue à augets a été remise en place et même si son alimentation actuelle la fait tourner dans le sens contraire de la normale, c' est un régal pour les yeux et les oreilles.

Je tiens à remercier ici Monsieur et Madame Chouraqui pour leur très sympathique accueil.

CAM00292-1-.jpgLe moulin proprement dit se situait dans cette partie du bâtiment.

 

Ps: Des renseignements complémentaires sur ce moulin seraient vraiment les bienvenus.

Photos: Moi-même, Michel Godart.

Repost 0
Published by f8ggz.over-blog.fr - dans Moulins Dpts 71 à 80
commenter cet article
19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 19:47

CAM00190.jpg

Le moulin Coulon à Sainte-Croix, activé le 22 octobre sous la référence 71-050.

 

Toujours en activité, ce moulin à vocation industrielle se situe sur la rivière "le Solnan" à l'entrée du village de Sainte-Croix en venant de Louhans.

CAM00193.jpg

Photos: Moi-même, Michel Godart

Repost 0
Published by f8ggz.over-blog.fr - dans Moulins Dpts 71 à 80
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de f8ggz.over-blog.fr
  • : Sans aucune prétention et le plus simplement possible, j'espère vous faire découvrir une infime partie du patrimoine châteaux, moulins, lavoirs ou autres que je puisse rencontrer lors de mes activations. En aucun cas je ne saurais prétendre être un connaisseur en la matière, j'essaie simplement, par la voie des ondes, par mon blog, grâce à tous les renseignements recueillis auprès des propriétaires, de revues, de livres ou tout autres, de ne pas laisser notre patrimoine tomber dans l'oubli. Si vous êtes propriétaire d'un moulin ou d'un château et que vous désiriez le voir activé et figuré dans mon blog, où que vous soyez en France, dites le moi, ce sera un but durant mes vacances, merci.
  • Contact

Recherche

Pages