Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 septembre 2010 1 27 /09 /septembre /2010 09:58

 001

 Le moulin Garnier sur la Gizia, commune du même nom.

 

Au micro: Michel F8GGZ

au log: Laurent F8FSC

 

Ce moulin porte le nom des ancètres de monsieur Michel Nicod, actuel propriétaire et membre passioné de l'association "les amis des moulins".

 

Les droits d'eau de ce moulin datent de 1630 et 1710 et ont été accordés par les seigneurs de Chevreaux, les Damas.

 

Deux roues à augets en dessus, d'un diamètre de 1,80 mètre sont misent en mouvement par une chute d'eau de 2,20 mètres pour une puissance de 7 chevaux-vapeur.

 

Trois paires de meules de 1,5 mètre de diamètre composent ce moulin dont une paire en bloc de silex de la Ferté-sous-Joire pour le blé, une paire en silex agloméré pour les céréales secondaires (maïs et orge) et une paire pour les gaudes, en pierre naturelle du pays, d'un seul bloc.

 

Le tamisage de la farine se fait par bluterie.

 

Un moteur auxilliaire actionne le moulin en cas de basses eaux. Le canal d'amené à une longueur de 170 mètres et celui de fuite de 50 mètres .

 

Il y a environ 200 ans, la force motrice de ce moulin servait également à scier de la pierre, écraser du gypse et même actionner une batteuse.

 

Il faut parler au présent de ce moulin car il faut savoir que c'est un des derniers en parfait état de fonctionnement et son propriétaire  y met tout son coeur pour l'entretenir et perpétuer le savoir-faire de nos anciens. Aujoud'hui encore, 27septembre, quand je suis venu rendre visite à Michel, le moulin tounait, grace à la force de l'eau sur la roue et les meules écrasaient du "vrai" grain pour faire de la "vraie" farine à l'ancienne ; MAGIQUE!

 

Que ça sent bon la farine dans ton moulin, Merci Michel!

 

Merci également pour tous les précieux renseignements que tu as bien voulu nous communiquer sur les moulins de Gizia. C'est super!

 

Michel, F8GGZ

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2010 6 25 /09 /septembre /2010 17:20

 035.JPG

 

Le moulin de la Doye

Au micro: Laurent F8FSC    

Au log: Michel F8GGZ

 

 

Situé à quelques centaines de mètres de la source de la  rivière Gizia, sur la commune du même nom, ce moulin est le premier, et le plus ancien des sept qui se trouvent dans la vallée. 

           

Il fut construit entre 1200 et 1300 par les moines de Gigny et le Miroir.

 

 Les statistiques de 1930 indiquent:

Un canal d'amené de 200 mètres et une chute d'eau de 3,5 mètres actionnent une roue à augets en dessus de 3 mètres de diamètre pour une puissance nominale de 6 chevaux et mettent en mouvement trois paires de meules pour le blé, les céréales secondaires et une paire de blandines pour les gaudes.

 

Ce moulin a cessé  toute activité en 1930. Il a été aménagé en résidence secondaire. 

 

.

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2010 6 25 /09 /septembre /2010 17:01

 016.JPG

Le Moulin Molinot,

 

situé sur la commune d'Orbagna, il se trouve sur le ruisseau de Boisnan, affluent de la Sonnette, dont les souces se trouvent à Rambey, commune de Beaufort et Crève-Coeur, commune d'Orbagna et se jette dans la Sonnette à l'amont du moulin de Longeverne, situé sur Beaufort.

 

Ce moulin existait déjà au XVIII ème siècle. Il semble avoir été complétement abandonné au siècle suivant.

 

Henri et Paul Vauchez ont fait construire sur le site un autre moulin vers 1929. Il possédait une roue à augets en dessus et faisait tourner deux paires de meules d'un diamètre de 1,30 mètre, uniquement pour l'alimentation du bétail.

 

En période d'étiage, un moteur Bernard à essence complétait l'énergie manquante. Plus tard, il fut équipé d'un moteur électrique.

 

Il a cessé ses activités vers la fin des années 1960 . Un petit plan d'eau a été aménagé à l'amont du vannage.

 

 

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2010 6 25 /09 /septembre /2010 16:43

 

 019.JPG

Le moulin du Haut de Vercia,

 

sur le bief de Vercia, affluent du Grelot.

 

Le bief de Vercia se jette dans la Sonnette, à l'amont, avec une petite retenue de trois ares environ et un canal de fuite de 70 mètres, qui passe sous les habitations du village. Il se jette dans le ruisseau du Grelot, affluent de la Sonnette.

 

Cette usine a été réglementée par ordonnance royale du 3 octobre 1937.

 

En 1861, les statistiques notaient: Moulin du Haut sur Vercia, au Sieur Joseph Fournier, deux roues à augets en dessus actionnant deux paires de meules pour une puissance de 2,10 chevaux-vapeur et une chute de 3,50 mètres.

 

Ce moulin fut exploité par le fils de Joseph Fournier jusqu'en 1970. Le bâtiment est aujourd'hui en mauvais état mais une roue à augets en dessus existe toujours. Elle a pour caractéristique de recevoir l'eau, non pas de face, mais latéralement. De plus, une vanne permettait, en cas de fortes pluies, d'évacuer le trop plein d'eau sur un déversoir.

 

 

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2010 6 25 /09 /septembre /2010 15:58

 

 030.JPG

Le moulin de Rochelle

 

Sur la commune de Grusse, cet ancien moulin seigneurial se trouvait  au-dessous de l'important château du même nom flanqué de six tours. Le château a été entièrement refait au XVII ème siècle par le colonel de Rochelle.

 

En 1861, les statistiques indiquaient: Moulin du bas et ribe à chanvre au Sieur Blanchard Aristide, trois paires de meules mues par trois roues à augets en dessus, une chute de 2,65 mètres pour une puissance de 9,20 chevaux-vapeur.

 

En 1904, ce moulin était exploité par Alfred Coulon. L'ensemble, composé de quatre corps de bâtiments, comportait deux logements et le moulin proprement dit disposait de trois paires de meules mues par deux roues à augets en dessus. Le cours d'eau ne tarrissait jamais.

 

Ce moulin a été acheté par César Giboz en 1918; Robert Giboz l'a ensuite exploité jusqu'en 1966, ne travaillant que des céréales secondaires. Il disposait à ce moment-là de deux roues à augets en fonte, d'environ trois mètres de diamètre, placées en ligne à trente centimètres l'une de l'autre avec deux amenées d'eau indépendantes. Il avait trois paires de meules, dont une blandine pour la mouture des gaudes (ce qui était rare dans les moulins du Revermont). En période d'étiage, il pouvait fonctionner avec un moteur diésel.

 

 

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2010 6 25 /09 /septembre /2010 15:32

1959.JPG

Le Moulin du bas de Vincelles

 

 

Ce moulin était situé sur un canal de dérivation de 500m de la Sonnette et avait un canal de fuite de 58m.

 

L'état des lieux, dressé le 11 mai 1839, indique que: Le Sieur Mitanchet  possède un moulin avec trois tournants dont le diamètre de la grande roue est de 3,95 mètres.

 

En 1861, les statistiques précisaient que: Le moulin appartenant au Sieur Mitanchet Auguste, disposait de trois paires de meules mues par trois roues à augets en dessus, une chute d'eau de 3,60 mètres pour une puissance de 6,10 chevaux-vapeur.

 

Le moulin appartient actuellement à Michel Bouillet, né en 1929. Son grand-père l'avait acheté à la fin du XIXème siècle . Son père l'a ensuite exploité jusqu'en 1955 pour l'alimentation du bétail avant de reprendre une exploitation agricole et vitivole. Au milieu du XXème siècle, l'exploitation était au maximum de sa capacité.

 

Le moulin, la grande roue à augets ainsi que le canal d'amené sont toujours en place et amoureusement préservés par Michel Bouillet.

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2010 6 25 /09 /septembre /2010 15:04

 

 002---Copie.JPG

Le moulin de l'Etandonne

 

 

Sur le ruisseau de la Donne, affluent de la Sonnette.

 

En 1861, Les statistiques indiquent: Moulin sur l'étang Donne, sur la commune de Beaufort, au sieur Prudent Pierre, une roue à augets en dessus faisant mouvoir deux paires de meules, une chute d'eau de 3,20m pour une puissance de 1,90 cheval-vapeur.

 

En 1935, Albert Petitjean transforma le bâtiment en maison d'habitation. C'est le petit étang se trouvant immédiatement à l'amont qui faisait tourner le moulin. 

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2010 6 25 /09 /septembre /2010 14:36

 

 

001-copie-4.JPG 

 

Le moulin de la BROYE

 

Au micro Michel F8GGZ

Au log: Laurent F8FSC

 

 

C'était probablement, à l'origine, un moulin à ribe. Son nom viendrait du mot "broye", instrument servant à broyer le chanvre pour la fabrication du drap.

 

En 1885, les statistiques indiquaent: moulin de la Broye sur le bief de la Folatière, sur la commune de Flacey-enBresse , cours d'eau et usine sans importance. Elle est alimentée par deux roues à olives qui font tourner deux paires de meules, la force motrice est de trois à quatre chevaux.

 

Ce moulin a été exploité jusqu'en 1970 environ. En 1937, une turbine de 15 chevaux avait été installée et, par la suite, un moteur diésel. Le moulin possédait trois paires de meules de 1,35m de diamètre actionnées par deux roues à augets et une roue à aubes. 

 

Ce moulin n'a pas été démonté mais il est en très mauvais état.  

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2010 6 25 /09 /septembre /2010 13:56

 054.JPG

Le Moulin Bleu

 

Le moulin de la lande, appelé MOULIN BLEU, est un un moulin à clavier de style angevin.

 

La hucherolle repose sur un cône de pierre de taille, édifié lui-même sur une terrasse dont les assises sont voûtées.

 

Le meunier faisait pivoter la hucherolle, avec l'aide de l'échelle, suivant l'orientation du vent et la puissance souhaitée.

 

L'échelle, ou queue, équilibre les ailes à vergettes ou râteau, sur lesquelles se posent les toiles,qui sont soutenues par un axe en chêne.

 

Les ailes du moulin furent modifiées en 1835 et 1930, selon un procédé "Berton"; elles devinrent à vantaux. Actuellement, elles ont été restaurées sur un modèle du XVème sciècle. 

 

La hucherolle protège un mécanisme de roues dentées en ormeau, actionné par les ailes pour entrainer le système des meules.

 

Ces meules servirent à la mouture des céréales puis au broyage de l'écorce de châtaignier, afin d'en extraire le tan ou tanin, destiné aux tanneries de Bourgueil.

 

Vestige de jadis, ce moulin à cavier de style angevin, apporte un sentiment de poésie, qui, de nos jours, ne laisse pas indifférent. Ce charme viellot invite à la rêverie et nombre de promeneurs souhaiteraient le voir dans l'activité de sa vie d'antan.    

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 10:43

Le Moulin Bleu DMF 37-008  le 8 mai 2010

 

 054

 

Cet ancien moulin à vent, qui est un restaurant, restera surtout pour moi le souvenir de ma première activation en solo.

 

  C'était plutôt une réactivation et c'est un peu pour cela que je l'ai choisi.( L'Ami Paul, F2YT l'avait activé avant moi si je ne me trompe pas). Il ne me fallait que 50 contacts et, ne me sentant pas très à l'aise pour mes débuts en activation DMF, (Diplôme des Moulins de France pour ceux qui ne seraient pas de la partie) je ne tenais pas à prendre trop de risques.

J'ai donc transformé pour l'occasion la voiture de Madame en station radio, tendu ma FD4 qui me restera fidèle par la suite jusqu'au jour où..... à suivre, et mis sous tension  mon fidèle compagnon nommé FT 897D (comme celà nous étions deux!). Pas de ROS? Ah, j'oubliais, il faut peut-être bien que je me trouve une fréquence de libre..".La fréquence est-elle libre?" A ce moment là, il m'a semblé entendre l'Ami Laurent, F8FSC (vous me verrez souvent parler de lui, c'est mon pote hi!) Oui, c'est bon! La fréquence est libre, je peux y aller.

(n'oubliez pas que je suis tout nouvel indicativé alors soyez indulgent, merci!)." Appel général 80m, ici Fox-trot Huit Golf Golf Zoulou portable en activation DMF 37-008, le Moulin Bleu...". Qu'elle fut bonne la première réponse et que se fut bon d'entendre Laurent et les autres copains du Jura.

Je ne sais plus exactement combien de qso j'ai pu faire  ce jour là (plus de 50 c'est sur) mais que c'était bon de se sentir accepté et capable (sans aucune prétention)  de rentrer dans la cour des moulins Hi!!   

 

88 et 73 à toutes et à tous: Michel    

      Photo: Moi-même; Michel f8ggz

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de f8ggz.over-blog.fr
  • : Sans aucune prétention et le plus simplement possible, j'espère vous faire découvrir une infime partie du patrimoine châteaux, moulins, lavoirs ou autres que je puisse rencontrer lors de mes activations. En aucun cas je ne saurais prétendre être un connaisseur en la matière, j'essaie simplement, par la voie des ondes, par mon blog, grâce à tous les renseignements recueillis auprès des propriétaires, de revues, de livres ou tout autres, de ne pas laisser notre patrimoine tomber dans l'oubli. Si vous êtes propriétaire d'un moulin ou d'un château et que vous désiriez le voir activé et figuré dans mon blog, où que vous soyez en France, dites le moi, ce sera un but durant mes vacances, merci.
  • Contact

Recherche