Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 septembre 2013 4 19 /09 /septembre /2013 18:48

CAM00183.jpg

Le moulin Rouge, dit moulin de Bolà,  activé le 1er octobre 2013.

 

 

Ce moulin est construit directement sur le bief de l'étang des Claies.

 

En 1855, les statistiques indiquent: le moulin à eau est mis en mouvement par deux roues à barils qui font tourner chacune une paire de meules pour une force motrice de 5 chevaux, 4 en été. Une paire de meules pour le maïs, l'autre pour le menu grain.

 

En 1878, Jean-Marie Paquelier a fait installer une roue à aubes pour les grandes eaux, du 25 mars au 8 novembre. Le moulin chôme plus de quatre mois par manque d'eau. 

Monsieur Boulard, dit Bolà, a donné son nom à ce moulin à la fin du XIX ème siècle. Il l'a vendu à monsieur Bouche. Les propriétaires furent ensuite Pierre Guillot puis Emilien Guillot. Son fils Paul lui succéda, puis son petit-fils Michel, né en 1947. Ce dernier l'a exploité jusqu'en 1987. En 1992, le syndicat d'aménagement de la Vallière a alors installé une vanne à crémaillèresà l'emplacement des anciennes vannes vétustes.


CAM00184.jpgCAM00187.jpg

                             Le moulin Rouge                                     et                                   la retenue.

 

Merci pour votre accueil et votre autorisation pour activer votre moulin Monsieur Guillot.

Renseignements tirés du livre de M. Jean Brayard: "Le bassin de la Vallière, ses cours d'eau, ses moulins et leurs meuniers."

 

Photos: Moi-même Michel F8GGZ.

Repost 0
Published by f8ggz.over-blog.fr - dans Moulins Dpts 71 à 80
commenter cet article
9 septembre 2013 1 09 /09 /septembre /2013 15:06

CAM00167.jpg

Le moulin de Villeron,  activé le mardi 17 septembre 2013 par moi-même Michel F8GGZ/p

Moulin de Villeron, sur étang.
  
L'étang de Villeron, d'une superficie de 37,50 hectares, reçoit les eaux de la Blainette.
  
En 1855, les statistiques indiquaient: moulin Guillemin sur étang de Villeron fonctionnant au moyen de deux roues à barils qui font tourner deux paires de meules. La chute est de 1,50 mètre et la force dynamique de 4 chevaux. Elle chôme plus de quatre mois par an par manque d'eau.
  
En 1879: Moulin à eau appartenant à Jean Germain, position avantageuse. En hiver pouvant faire tourner trois paires de meules à blé, à menu grain et à maïs. Pendant huit mois l' usine chôme par manque d' eau. Il y a une chute de 1,50 mètre pour une force dynamique de 10 chevaux.
 
Bien qu' elle ne soit pas mentionnée, il y avait déjà sans doute une turbine que l' on retrouve plus tard justifiant l' existence des trois paires de meules dont une pour les gaudes.
 
Pierre Gaudot à fait tourner ce moulin entre les deux guerres puis la famille Géniaux a repris cette activité pendant deux générations. Claude géniaux arrêtera la mouture en 1944. Edmond et Marcel Lamberger ont fait moudre à façon jusqu' en 1938 dans ce moulin en même temps que dans celui du bourg qui fonctionnait avec un moteur à gaz pauvre. Celui de Villeron était plus avantageux avec la force hydraulique en période hivernale.
 
On raconte que, pendant le mois de février du terrible hiver 1929, les chevaux, spécialement ferrés, tiraient des chars de grain en provenance de la gare de Savigny, à travers l'étang gelé, jusqu' au moulin de Villeron, pour éviter un long détour.
 
Renseignements tirés du livre de Jean Brayard: "Le bassin de la Vallière, ses cours d' eau, ses moulins et leurs meuniers".
CAM00163.jpgCAM00164-copie-1.jpg                                             L'étang de Villeron

PICT0021-copie-1.JPG
     Le canal d'amenée

Photos: Michel F8GGZ.

 

 
Repost 0
Published by f8ggz.over-blog.fr - dans Moulins Dpts 71 à 80
commenter cet article
30 août 2013 5 30 /08 /août /2013 20:27

PICT0021.JPG

 Activé le 5 septembre 2013 par moi-même Michel F8GGZ/p sous la référence DMF 71-046.

Le moulin des Champs Denis, caché dans son coin de verdure, a, selon des renseignements recueillis dans le voisinage, conservé tout son matériel de meunerie. J'essaierai de contacter les propriétaires pour de plus amples renseignements.

PICT0018-copie-1.JPG

Les restes de la roue qui devait être une roue à augets (barils) en dessus.....

PICT0016-copie-1.JPG

.... alimentée par une retenue qui semble maintenant appartenir.......

PICT0022.JPG

...à ce bon vieux couple de colverts.

Photos: Moi-même: Michel F8GGZ.

Repost 0
Published by f8ggz.over-blog.fr - dans Moulins Dpts 71 à 80
commenter cet article
30 août 2013 5 30 /08 /août /2013 20:07

CAM00138.jpg

Activé le 3 septembre 2013 sous la référence 71-045 par moi-même, Michel F8GGZ/p, en compagnie d' un autre Michel au log informatique, ami de longue date mais non radioamateur. Merci "Mico".


Ce moulin, situé sur le cours du Louvarel à quelques 500mètres environ en aval du moulin de la Dourlande est également appelé moulin de la Fournaise. Une plaque sur ses murs lui donnat le nom de moulin de la Favière, c'est celui-ci que j'ai conservé pour son activation.

PICT0013CAM00137.jpg

Cet ancien moulin, dans un cadre enchanteur, a été réhabilité en une charmante résidence secondaire dans laquelle j'ai été reçu par des propriétaires on ne peut plus aimables et accueillant qui trouveront ici l'expression de mes sincères remerciements.


Si vous pouvez me transmettre les renseignements sur votre moulin, je me ferai un plaisir de les ajouter ici. Merci.


Photos: Moi-même Michel F8GGZ.

Repost 0
Published by f8ggz.over-blog.fr - dans Moulins Dpts 71 à 80
commenter cet article
30 août 2013 5 30 /08 /août /2013 19:48

CAM00132.jpgCAM00130.jpg

        Vue d' ensemble du moulin de la Dourlande      et....                      un coin pour rêver.....

 

Ce moulin, activé le 31 août 2013 par Michel F8GGZ, sous la référence 71-044, ne possède malheureusement plus ses roues mais conserve toute sa machinerie. Il est situé directement sur le cours du Louvarel.  Je n'ai pas plus de renseignements sur ce beau moulin qui a su garder tout son charme et sa tranquillité....appelant à la rêverie et à la détente entre amis comme j'ai pu le constater lors de ma visite. 

Si les propriétaires, des amis ou toute autre personne pouvaient me faire part de renseignements complémentaires, je les en remercie par avance.

PICT0005-copie-1.JPG


Photos: Michel F8GGZ.

Repost 0
Published by f8ggz.over-blog.fr - dans Moulins Dpts 71 à 80
commenter cet article
30 août 2013 5 30 /08 /août /2013 19:36

001-copie-1.JPGPICT0001.JPG

                     Vue d'ensemble                                                  Le moulin du Venay

Ce moulin a été activé le 17 août 2013 par Michel F8GGZ/p sous la référence 71-043.

Renseignements sur ce moulin bienvenus.

Photos: Moi-même Michel F8GGZ.




Repost 0
Published by f8ggz.over-blog.fr - dans Moulins Dpts 71 à 80
commenter cet article
10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 19:21

007-copie-2.JPG

Le moulin de la Croix a été activé le 4 juin 2013 par Michel F8GGZ/p au micro et Aline F4GPA/p ainsi que Bernard F1GOY/p au log. 

Historique.

Le moulin de la Croix est situé sur une dérivation du bief de l'étang des Claies. Il est l'un des trois moulins situés sur la commune de Ratte. il est le dernier à l' aval à environ 1500 mètres de la confluence avec la Blainette. Son origine remonte vraisemblablement à quatre siècles. La dernière famille qui l'habita était établie en ce lieu depuis 1666.

En 1855, les statistiques indiquent: moulin de la Croix, propriétaire Vincent Claude situé sur le bief de l'étang des Claies. le cours d'eau est assez bon pour une chute de 1,50 mètre. L'usine est mise en action par deux roues à barils qui font tourner chacune une paire de meules pour une puissance dynamique de 5 chevaux, une à maïs et une à menus grains.

A la fin du XIXe siècle, il y avait trois paires de meules dont une dans un appentis du bâtiment d'habitation faisant la mouture des gaudes.

En 1856, suite à une pétition, divers propriétaires riverains de la Blainette (du bief de l'étang des Claies) au territoire de Ratte ont adressé un projet pour obtenir la réglement du moulin de la Croix. Ils se plaignent des innondations dommageables auxquelles leurs fonds demeurent exposés en amont par l'exagération de la hauteur de la retenue et en aval par la manoeuvre trop brusque des vannes de décharge. La décision sera prise après enquête de vingt jours à la mairie de ratte où aucune nouvelle observation n'a été faite.

Henri Vincent a cessé la mouture pour le blé en 1943.

Henri Vincent et sa soeur Madeleine Vincent, sans descendance, ont légué ce moulin à l'écomusée de la Bresse bourguignonne. Il fait maintenant partie du "circuit des moulins" créé par le musée. Le seuil pour alimenter le canal a été reconstruit. Une grande roue à aubes, fabiquée par un artisant de la commune pour les visites guidées, fonctionne toujours. L'écomusée assure la pérénité de ce moulin pour permettre aux générations futures de connaitre le fonctionnement des moulins mus par la force hydraulique.

005-copie-2.JPG

La roue à aubes, en parfait état.

Renseignements tirés du livre de Jean Brayard: "Le bassin de la vallière, ses cours d'eau, ses moulins et leurs meuniers."

Photos: Moi-même Michel, F8GGZ.

Repost 0
Published by f8ggz.over-blog.fr - dans Moulins Dpts 71 à 80
commenter cet article
16 mai 2013 4 16 /05 /mai /2013 19:35

Le château de Terrans (71270), activé par Daniel F8GAF au micro et moi-même Michel F8GGZ au log le 19 mai 2013 à l'occasion de la JNC (Journée nationale des Châteaux) sous la référence 71-044.

Coordonnée du château: L 5° 12' 58"Est    l 46° 53' 09"Nord  en JN26ov.

DFCF-71-044--TERRANS.JPG

 

Un peu d’Histoire** :

Le Château de Terrans est situé sur l'ancienne commune du village de Terrans fusionné à Pierre de Bresse en 1973, en Saône et Loire ; Il se situe légèrement à l'écart de l'ancien village (Terrans) à 500 mètres environ.

Le château et ses communs ont été classés monument historique, les douves, la chapelle et la conciergerie ont été inscrites le 24 juin 1977.]

Un château parait avoir existé très anciennement à Terrans et avoir donné son nom à une famille qui fournit, en 1427, Jean de Terrans, Conseiller du Duc de Bourgogne Philippe le Bon.

À la fin du XV° siècle cette terre passera à la famille de Chanteret, dont la dernière héritière, Catherine de Chanteret, épousa, en 1707, Jean-François de Truchis, lui apportant cette Seigneurie dont les descendants possèdent encore cette demeure. Son fils, Guillaume de Truchis, reconstruisit en 1765 le château, ainsi qu'en fait foi une plaque de cuivre timbrée aux armes du constructeur, conservée aux archives du château.


« « Le château de Terrans a été construit par Messire Guillaume de Truchis Comte de Serville, Chevalier de l'Ordre Militaire de Saint-Louis, Seigneur de Terrant et autres lieux, Lieutenant pour le Roy des ville et citadelle de Chalon sur Saône, et par Madame Françoise Marguerite Guillier de Serigny son épouse. La première pierre de ce château a été posée le trente et un mai mil sept cent soixante-cinq par Mademoiselle de Sérigny leur fille, sur les plans et sous la direction d'Edme Verniquet, architecte à Dijon, ancien élève de l'Académie Royale d'Architecture. » »

Le propriétaire actuel est Guillaume de Truchis de Terrans ( famille de Truchis de Varennes ) que nous avons rencontré sur place lors de nos reconnaissances et qui nous a gentiment autorisés à installer notre station dans l’allée principale dimanche prochain.

La famille de Truchis possède également les châteaux de Varennes et de Lays, (qui seront activés au cours de cette année), à proximité immédiate de celui de Terrans.

Pour terminer avec une anecdote, la chanteuse Zazie est une Truchis de Varennes.

Merci à Daniel F8GAF pour les infos et la photo: Michel F8GGZ.

Repost 0
Published by f8ggz.over-blog.fr - dans Moulins Dpts 71 à 80
commenter cet article
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 14:07

PICT0007.JPG

Le moulin des Ruesses, sur le bief de l'étang des Claies, activé le 22 janvier 2013 par Michel f8ggz/p.

En 1855, les statistiques indiquent: Moulin situé à l'extrémité du ban sur le ruisseau de l'étang des Claies qui fonctionne au moyen d'une grande roue et d'une roue à barils actionnant chacune deux paires de meules avec une chute de 1,20 mètre pour une force dynamique de 8 chevaux.

La même année, une turbine fut installée. Le moulin disposait également d'une huilerie qui n'est pas notée dans les archives.

Les pierres à huile se trouvent toujours près du moulin.

En 1860, les ponts et chaussées indiquent: Le moulin des Ruesses a une origine très ancienne, mais il ne parait pas qu'il ait toujours retenu les eaux à la hauteur où elles le sont aujourd'hui. L'acte de 1836, invoqué par l'usinier en fournit une preuve. Cet acte intervenu entre les riverains et le propriétaire du moulin en raison des innondations permanentes qui couvraient les prairies dispose:

1° Que le meunier devra lever les vannes toutes les fois que les parcelles supérieures seront innondées et qu'il les maintiendra levées jusqu'à complet asséchement des points les plus abaissés.

2° Que la retenue sera établie de manière que les prés ne soient point noyés, mais qu'elle pourra néanmoins atteindre les points les plus bas. Aucun titre, aucune servitude ne justifiait l'abus d'innondations dont le moulin abusait. 

le moulin fut réglementé par arrêté préfectoral le 13 janvier 1887 et est resté en l'état jusqu'à aujourd'hui.

PICT0005.JPG

Renseignements tirés du livre de Jean Brayard: " Le bassin de la Vallière, ses cours d'eau, ses moulins et leurs meuniers"

Photos: Moi-même Michel f8ggz.

Repost 0
Published by f8ggz.over-blog.fr - dans Moulins Dpts 71 à 80
commenter cet article
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 09:20

PICT0018.JPG

Le moulin des Claies, sur l'étang du même nom, activé le 25 janvier 2013.

Ce moulin, situé directement sur l'étang, était très ancien. Il a été exploité jusqu'à la fin du XIXe siècle.

En 1855, il possédait une roue à aubes et une roue à augets pour une puissance de trois chevaux qui faisaient mouvoir une paire puis, en 1868, deux paires de meules et, en 1874, une turbine et trois paires de meules.

Le pont sur la dérivation, c'est-à-dire sur le bief de l'étang des Claies, était encore en bois à la fin du XXe siècle et le radier (dessous du pont) remontait certainement à l'époque romaine. Lors de la construction de la nouvelle digue et de la dérivation de la rivière, vers 1955, suite à l'abaissement du lit, ces vestiges ont été détruits. Actuellement, le nouvel étang, de 45 ha en eau, est le plus important de la Bresse bourguignonne. En 1830, sa surface était de 63 ha mais pas complètement en eau.

PICT0017PICT0016

Renseignements tirés du livre de Jean Brayard: "Le bassin de la Vallière, ses cours d'eau, ses moulins et leurs meuniers.

Photos: Moi-même Michel f8ggz.

Repost 0
Published by f8ggz.over-blog.fr - dans Moulins Dpts 71 à 80
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de f8ggz.over-blog.fr
  • : Sans aucune prétention et le plus simplement possible, j'espère vous faire découvrir une infime partie du patrimoine châteaux, moulins, lavoirs ou autres que je puisse rencontrer lors de mes activations. En aucun cas je ne saurais prétendre être un connaisseur en la matière, j'essaie simplement, par la voie des ondes, par mon blog, grâce à tous les renseignements recueillis auprès des propriétaires, de revues, de livres ou tout autres, de ne pas laisser notre patrimoine tomber dans l'oubli. Si vous êtes propriétaire d'un moulin ou d'un château et que vous désiriez le voir activé et figuré dans mon blog, où que vous soyez en France, dites le moi, ce sera un but durant mes vacances, merci.
  • Contact

Recherche

Pages