Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 07:02

Macornay Courbouzon 007            L'ancien moulin de Courbouzon, ancienne huilerie et forge,  activé  en même temps que le château de Courbouzon,  le 18 juin2011.

     Au micro et au log: Michel;f8ggz/p

 

Huilerie et usine à forge  à Courbouzon, sur le Goujon, affluent de la Sorne

 

L'ancienne huilerie était directement située sur le Goujon, à l'amont de ce ruisseau.

 

En 1861, L'état des statistiques des ponts et chaussées notait: Huilerie de Courbouzon, une roue à augets en dessus, une chute d'eau de 4 mètres pour une puissance de 2 chevaux vapeur.

 

Elle appartenait à Jean-François Baugier, qui l'a exploitée jusqu'au début du XX ème siècle.

 

Placid Prost repris l'huilerie et construisit un bâtiment tout à côté dans lequel il installa un atelier de forge utilisant la force hydraulique. Il fabriqua des outils de qualité renommée.

 

La forge cessa son activité au décès de son fils en 1920.

 

Renseignements tirés du livre de Jean Brayard: "Le bassin de la Vallière, ses cours d'eau, ses moulins et leurs meuniers".

 

Michel.

Partager cet article
Repost0
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 06:56

 PICT0004

Le moulin Mervans à Macornay , activé le 4 juin 2011 par Michel f8ggz/p au micro et au log, sous la référence 39-048

 

Cet ancien moulin,  fut tour à tour une cartonnerie, une huilerie et enfin une tournerie.

 

Cette usine est située à l'aval du Savignard, juste à la jonction avec la Sorne, entre les deux rivières, sur une dérivation du Savignard.

La papeterie a été construite par Claude, François Mervant né à Sirod (39) en 1780. Auguse Mervant lui succéda.

Le réglement d'eau du 25 avril 1863 indique: Le régime hydraulique de l'usine que le Sieur Mervant Claude, François possède au territoire de Macornay consiste en une papeterie à deux cylindres mis en jeu par les eaux dérivées du Savignard sur 400 mètres.

En 1900, la fabication du carton fut arrêtée. Une huilerie, puis peu de temps après, une tourneris furnet installées et exploitées par Raymond Charpillon. Un canal de dérivation de 700 mètres environ de la Sorne, au pied du mo,t de Mancy, se trouve en surélévation jusqu'à un bâtiment servant de chambre à eau et de conduite forcée avant de traverser la route départementale de Lons le Saunier. Il alimentait une turbine située 2,5 mètres en dessous. Cette tournerie pouvait ainsi distribuer, avec les transmissions, la force nécessaire aux nombreuses machines.

En 1946, un incendie entraina la fermeture définitive de l'usine.

 

Source: Le livre de Jean Brayard: "Le bassin de la Vallière, ses cours d'eau, ses moulins et leurs meuniers"

 

Michel

Partager cet article
Repost0
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 16:05

Macornay-Courbouzon-001.JPG

  Ancien moulin Villard sur le Savignard.

Au micro: Michel f8ggz/p

Au log: Laurent f8fsc/p

 

Ce moulin est situé sur le canal de dérivation du Savignard en dessous du moulin des prés. Le réglement d'eau établi le 12 octobre 1857 indique: Le Sieur Prouvier, demeurant à vaux, commune de Macornay, est autorisé à maintenir en activité le moulin qu'il possède au territoire de Macornay. Les eaux du Savignard continueront à être dérivées dans le bief du moulin au moyen d'une planche mobile reposant sur un seuil placé dans le lit du ruisseau à 119 mètres à l'amont de la vanne de décharge du réservoir.

 

En 1861, les statistiques des ponts et chaussées indiquent: Moulin de Macornay au Sieur Villard Jean-Baptiste, moulin et huilerie, trois paires de meules mues par trois roues à augets en dessus, une chute d'eau de 4,03 mètres pour une puissance de 4,10 chevaux-vapeurs.

 

En 1850,  il appartient à Bernard Jeannez et veuve Robelin.

 

Louis Rosain, né en 1894, a racheté ce moulin en 1945 pour la mouture de farine servant à l'alimentation d'une porcherie lui appartenant à Courbouzon. Le moulin était équipé à cette époque de deux paires de meules mues par deux roues à augets en dessus.

 

Renseignements tirés du livre de Jean Brayard: "le bassin de la Vallière, ses cours d'eau, ses moulins et leurs meuniers".

 

Michel, f8ggz 

 

Partager cet article
Repost0
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 21:13

Moulins-de-Vaux-sous-Bornay-005.JPG

  Le moulin des prés

 

Au micro et au log: Michel,f8ggz/p

 

Cet ancien moulin, sur le Savignard, est situé à l'aval de Vaux sous Bornay, sur un canal de dérivation qui a la particularité d'être en dessous du niveau du savignard, lui-même canalisé.

En 1861, les statistiques indiquaient: Moulin des prés à Vaux sous Bornay, moulin et battoir à blé,trois paires de meules mues par trois roues à augets en dessus, une chûte d'eau de 4,80 mètres pour une puissance de 8,60 chevaux-vapeur. Le plan montre deux roues l'une derrière l'autre et la troisième décalée à droite. Leur diamètre était respectivement de 3,85m, 4,00m et 4,02m.

En 1929, des transformations de ce moulin sont effectuées avec la mise en place d'un broyeur à cylindres et d'un plansichter. Il cessa toute activité dans les années 60.

Un ancienne huilerie qui se trouvait également dans ce moulin, a été transformé en habitation par monsieur Christian Labet qui fabrique de l'électricité pour son usage personnel grâce à une turbine Neyret-Bélier et Picard de cinq chevaux.

 

Renseignements tirés du livre de Jean Brayard: "Le bassin de la Vallière, ses cours d'eaux, ses moulins et leurs meuniers". 

Michel,f8ggz

Partager cet article
Repost0
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 07:28

Moulin-Rentreux.JPG 

Le Moulin Rentreux, DMF 39-044, par Laurent,f8fsc, au micro et Michel, f8ggz, au log.

 

Situation: JN26QK

 

Ce moulin est situé sur le canal de dérivation du Besançon, créé entre 1548 et 1572 qui accueille moulins, foulons et forges. Le moulin Rentreux, attesté en 1749 est signalé sur la carte de Cassini. Il est agrandi en aval en 1765 (date portée) et est loué en 1815 à Louis-Nicolas Chambard qui, associé à son neveu François Baudoin, y établi une scierie de marbre, dirigée à partir de 1816 ou 1817 par Désiré Fontaine. Repris vers 1828 par Jean-Marie Carron, le site comprend une grange, un bâtiment réunissant maison, forge , scierie et battoir à chanvre, puis un martinet à deux marteaux vers 1844. En 1898 (date portée), Paul Carron remplace le battoir et le martinet par une nouvelle scierie à marbre, agrandie par la suite. Extensions et constructions diverses vers 1911, entre 1925 et 1933 et vers 1953. Niche aménagée en 1944 (date portée) pour une statuette de le Vierge. Dite marbrerie Carron-Baud en 1925, l'usine est achetée dans les années 1970 par la société Bel Air puis en mars 1993 par la S.A Yelmini Artaud de Balanod, pour laquelle elle représente un site secondaire de débitage. Ce moulin comprend deux roues hydrauliques en 1749, six roues à augets en dessus en 1864 (4 de 2m de diamètre, 1 de 1,85m et 1 de 1,5m), une turbine de 7,4 chevaux en 1898 plus une machine à vapeur et moteur à gaz pauvre attestés. Une turbine, peut-être celle de 1898, est toujours en place.

 

Merci Laurent pour ces renseignements. 

Michel 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 07:42

Moulins de Vaux sous Bornay 004

 

Moulin et martinet Boussod, sur le Savignard

Au micro et au log: Michel

 

Cet ensemble de deux bâtiments est situé immédiatement sous le moulin Bourquin, à 150mètres de celui-ci.

A l'est, le moulin et à l'ouest, le martinet Boussod.

En 1861, les statistiques indiquaient: Moulin à ribe au Sieur Dubief Lupicin, trois roues à augets en dessus faisant mouvoir deux paires de meules, une chute d'eau de 3,10 mètres pour une puissance de 1,60 cheval-vapeur.

Le martinet Boussod, autrefois au Sieur Jouffroy, deux roues à augets en dessus, une chute d'eau de 3,20 mètres pour une puissance de 1,60 cheval-vapeur.

Un canal de dérivation du Savignard, d'une longueur de 150 mètres, se jette dans un réservoir de neuf ares entre le canal et le ruisseau. Le canal de droite fait mouvoir indépandamment les trois roues qui entrainent les deux paires de meules et un ribe. Sur la gauche du réservoir, un conduit d'amenée d'eau en métal avec une vanne motrice fait tourner une roue à augets en dessus qui entraine deux martinets.

Au XVII ème siècle, le comte de l'Aubépin avait fait installer deux clouteries, un martinet et une verrerie au moulin Boussod.

Monsieur henri salomon, actuel propriétaire, envisage de remettre en état la roue à augets en dessus encore présente pour produire de l'électricité pour son usage personnel.

 

Merci monsieur Salomon pour votre si sympathique acceuil et toutes les explications que vous avez bien voulu me fournir.

Remerciements également à monsieur Jean Brayard pour son livre "le Bassin de la Vallière, ses cours d'eau, ses moulins et leurs meuniers" dans lequel je puise bon nombre de renseignements.

Partager cet article
Repost0
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 15:43

 

Moulins-de-Vaux-sous-Bornay-001.JPGMoulins-de-Vaux-sous-Bornay-002.JPG

Le moulin Bourquin, battoir à blé.

Au micro et au log: Michel f8ggz/p

 

Ce moulin est situé sur un petit canal de  dérivation rive droite du Savignard, à l'amont de Vaux-sous-Bornay.

En 1861, les statistiques indiquent: Battoir à blé Boussaud appartenant au Sieur Bourquin Léonard, mis en mouvement par une roue à augets en dessus , une chute d'eau de 3,50 mètres pour une puissance de 1,10 cheval-vapeur.

Les bâtiments sont actuellement en état de ruine mais Monsieur Vannier, que j'ai pu rencontrer dans sa propriété, m'a expliqué qu'il envisageait, dès l'année 2012, de restaurer ce moulin et de le remettre en état de fonctionnement.

Personnellement, je pense qu'il y a de quoi faire une superbe restauration dans un cadre magnifique.

Merci Monsieur Vannier pour votre sympathique accueil, vos explications et votre dévouement à ce projet; Bon courage et par avance, félicitations.

Statistiques tirées du livre de Jean Brayard: "Le bassin de la Vallière, ses cours d'eau, ses moulins et leurs meuniers".

Michel.

 Moulins-de-Vaux-sous-Bornay-003.JPG

Partager cet article
Repost0
10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 19:45

Messia-sur-Sorne-001.JPG

 

Moulin Tournier, ancien moulin à huile.

Au micro et au log: Michel, f8ggz/p

 

Cette usine est située sur le canal de dérivation de la Sorne, à l'aval des moulins Guyon et coutterey, à 145 mètres de ce dernier. Le canal de fuite est de 45 mètres avant sa jonction avec la Sorne.

En 1861, les statistiques indiquent: huilerie de Messia au Sieur Tournier, une roue à augets en dessous d'un diamètre de 3,90 mètres, une chute d'eau de 2,180 mètres pour une puissance de 2,60 chevaux-vapeur.

Les statistiques indiquent: "roue à augets en dessous"; en réalité il s'agissait d'une roue à aubes.

 

Renseignements tirés du livre de Jean Brayard: Le bassin de la Vallière, ses cours d'eau, ses moulins et leurs meuniers.
Michel,f8ggz

Partager cet article
Repost0
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 13:58

 

Moulin-Pajot-001.JPG

Moulin Coutterey, sur la Sorne.

Au micro : Michel f8ggz/p.

Au log: Pierre f4glj/p (manager DMF du dpt 95) 

 Ce moulin est situé sur le canal de fuite du moulin Guyon, à 164 mètres de ce dernier.

Les statistiques de 1861 indiquent: battoir à tan et fouloir à cuir au sieur Coutterey Joseph, une roue à augets en dessus, une chute d'eau de 2,18 mètres pour une puissance de 2,6 chevaux-vapeur.

L'activité de ce moulin se diversifia après 1900 et chacun des deux bâtiments, situés de chaque côté de la roue, eut une activité différente. D'un côté, une tournerie et de l'autre une fonderie et atelier de construction mécanique.

L'arrêt définitif de ce moulin a eut lieu en 1950.

Renseignements tirés du livre de Jean Brayard: Le bassin de la Vallière

 

michel,F8GGZ

Partager cet article
Repost0
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 06:34

 

001-copie-7.JPG Ancien moulin de Gringalet, sur la Vallière

       Au micro: Laurent F8FSC/p

       Au log: Michel F8GGZ/p

 

Il possédait trois roues à augets en dessus qui actionnaient trois paires de meules, une chute d'eau de 2,90 mètres pour une puissance de 18,6 chevaux-vapeur. En 1887, il est exploité comme scierie hydraulique.

Il est situé à l'est du centre social de Lons le Saunier et a été transformé en chaufferie pour la station thermale.

 

D'après le livre de Jean Brayard "le bassin de la Vallière"

 

Remerciements à Monsieur Jacques Pélissard, Maire de la ville de Lons le Saunier ainsi qu'à Monsieur Jérôme Gaillard, responsable "services espaces verts" pour m' avoir accordé l'autorisation de pénétrer dans le parc municipal avec notre véhicule et matériel radio afin de pouvoir activer cet ancien moulin dans de bonnes conditions.

 

Michel; F8GGZ.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de f8ggz.over-blog.fr
  • : Sans aucune prétention et le plus simplement possible, j'espère vous faire découvrir une infime partie du patrimoine châteaux, moulins, lavoirs ou autres que je puisse rencontrer lors de mes activations. En aucun cas je ne saurais prétendre être un connaisseur en la matière, j'essaie simplement, par la voie des ondes, par mon blog, grâce à tous les renseignements recueillis auprès des propriétaires, de revues, de livres ou tout autres, de ne pas laisser notre patrimoine tomber dans l'oubli. Si vous êtes propriétaire d'un moulin ou d'un château et que vous désiriez le voir activé et figuré dans mon blog, où que vous soyez en France, dites le moi, ce sera un but durant mes vacances, merci.
  • Contact

Recherche