Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 décembre 2012 2 25 /12 /décembre /2012 19:04

Moulin de Chantemerle dmf-71-015[1]

Le moulin de Chantemerle à Sagy a été activé le 13 août 2010 par Michel f8ggz/p au micro et Laurent f8fsc/p au log sous la référence 71-015 et réactivé le 24 décembre 2012 par Michel f8ggz:p au micro et au log.

 

Le moulin de Chantemerle est situé directement sur le cours de la Vallière.

Description de l'ingénieur hydraulique des ponts et chaussées en 1853: Cette usine est située sur la Vallière, immédiatement en amont du chemin de grande communication N° 21. Dans la ventilerie se trouvent deux vannes de décharge qui ont ensemble 2,55 mètres de largeur sur 1,70 mètre de hauteur. Elles sont en outre habituellement surmontées par des hausses mobiles de trente centimètres de hauteur. Sur la rive gauche, à 250 mètres en amont de l'usine, on peut reconnaitre les traces d'un ancien déversoir qui avait un vingtaine de mètres de longueur. Cette construction est complètement en ruine et ne peut plus servir ni de régulateur ni moyen de décharge. 

Les terrains situés le long de la Vallière en amont du moulin de Chantemerle, présentent quatre parties distinctes. La rive gauche d'abord, influencée sur 40 à 50 mètres de largeur par la retenue, présente une pente continue jusqu'aux rigoles qui aboutissent au dessous de l'usine. Sur la rive droite, il y a trois parties distintes:

 1°la prairie du Cley; elle est traversée par un fossé d'assainissement qui passe à droite de l'usine et rejoint en aval la rivière.

2° La prairie de Saugeat est située en amont et elle est parcourue d'un fossé de décharge de peu d'importance qui se jette dans le bief.

3° La prairie de Vériat est située à l'amont de la précédente, le long d'un petit ruisseau de peu d'importance. Cette prairie est généralement en mauvais état et présente un aspect marécageux. Cette circonstance provient de la nature des eaux de source ferrugineuses du fossé qui la traverse.

Le 25 septembre 1854 un arrêté préfectoral réglemente les ouvrages de ce moulin.

1855: Moulin ayant quatre paires de meules qui sont misent en mouvement, savoir deux paires par deux roues à barils et deux paires par deux grandes roues. Chute de 1,80 mètre pour une force dynamique de 16 chevaux. Une paire de cylindres avec une roue à barils, position avantageuse, chômage pour deux paires de meules.

1856: Le sieur Petitjean demande à ne pas construire un déversoir régulateur qui éviterait certaines innondations car l'eau du bief de fuite provoque d'après eux des dégâts considérables. 

 Cette usine a une paire de meules à blé, une paire à maïs et deux pour le menu grain, également une paire de cylindres. La cage de l'usine est, en 1855, en bois et briques (en pierre en 1860). Elle comprend, au rez-de-chaussée, le mécanisme et une blutterie, quatre paires de meules dont deux anglaises. A côté, la machine à battre et vannoire (tarare). L'habitation, située à dix mètres est composée de quatre pièces.

En 1860 (date gravée dans une poutre), quatre turbines, d'une puissance moyenne de 14 chevaux, furent installées par les établissements Alaise et Vadot de Louhans.

Les meuniers successifs furent en 1855-1856: Pierre Moureau, en 1856 Pierre Paquelier, la famille Gilles à partir de la fin du XIXe sciècle. En 1907: Gabriel Duvernay puis les frères Eugène, Léon et Emile Moureau qui exploitèrent le moulin jusqu'en 1919, la famille Gilles, la famille Rude ensuite, composée de dix personnes. Julien Rude, né en 1903, rhabilla une paire de meules pour que le grand-père de Jean Brayard, Claude Brayard, puisse travailler le mieux possible pour son importante clientèle de mouture à façon.

En 1930, désiré Gaudot et Paul Humbey prirent la succession jusqu'en 1936, date à laquelle le père de Jean Brayard puis Jean lui-même l'exploitèrent jusqu'en 1974.

A propos de la famille Gilles, Armand, né à Sagy en 1883, sauva, à l'age de 10 ans, un de ses jeunes camarades tombé par accident dans le creux du moulin de Chantemerle. Cet acte de courage lui valu une médaille d'argent de la société des sauveteurs. Lui et son frère, morts vers 20 ans, sont inhumés au cimetière de Sagy.

Actuellement, cet important bâtiment en pierre de taille est une résidence secondaire. Il est bien entretenu. La toiture a été complètement rénovée en 2005. L'habitation, de style bressan, est également bien mise en valeur.

 

Renseignements tirés du livre de Jean Brayard: "Le bassin de la Vallière,ses cours d'eau, ses moulins et leurs meuniers" 

Photo: Moi-même: f8ggz Michel.

Partager cet article

Repost 0
Published by f8ggz.over-blog.fr - dans Moulins Dpts 71 à 80
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de f8ggz.over-blog.fr
  • : Sans aucune prétention et le plus simplement possible, j'espère vous faire découvrir une infime partie du patrimoine châteaux, moulins, lavoirs ou autres que je puisse rencontrer lors de mes activations. En aucun cas je ne saurais prétendre être un connaisseur en la matière, j'essaie simplement, par la voie des ondes, par mon blog, grâce à tous les renseignements recueillis auprès des propriétaires, de revues, de livres ou tout autres, de ne pas laisser notre patrimoine tomber dans l'oubli. Si vous êtes propriétaire d'un moulin ou d'un château et que vous désiriez le voir activé et figuré dans mon blog, où que vous soyez en France, dites le moi, ce sera un but durant mes vacances, merci.
  • Contact

Recherche

Pages