Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 07:06

 

Moulin-de-Bacot-a-Sagy.JPG

 

Le moulin de Bacot a été activé le 12 février 2011 par Michel, f8ggz/p au micro et au log

 

Le moulin de Bacot, sur le ruisseau de la Follatière est un petit moulin situé sur un canal de dérivation de 220 mètres. Il n'y a pas de canal de fuite. Il est le dernier sur le ruisseau de la Folatière.

 

En 1855, les statistiques indiquent: Moulin dit de Bacot, deux paires de meules qui sont misent en mouvement par deux roues à barils, chute de 1,60 mètre. Cette usine chôme quatre mois et demi par an par manque d'eau. Ce moulin est en mauvais état.

 

Le 28 décembre 1857, l'ingénieur des ponts et chaussées le décrit ainsi: Le moulin de Bacot est situé sur le petit cours d'eau  de la Follatière à 2300 mètres à l'aval du moulin de la Broye et appartient au Sieur Coulon et un arrêté récent( 31 mars 1850) l'a réglementé. La chute est alimentée au moyen d'un canal de dérivation de 220 mètres de longueur, l'ancien lit subsiste encore bien qu'il soit en partie comblé. La plupart des riverains n'attribuent nullement à l'usine la situation déplorable de leur fonds. Habitués à les voir constamment en marais, ils en ont pris leur parti et leur ambition se borne à sauvegarder les dix ou quinze centimètres qui les séparent du niveau du bief afin de n'être plus exposés aussi souvent à laisser pourrir sur place ce qu'ils ont fauché ou à le laisser emmener par une innondation.

 

Les riverains demandèrent à juste titre la construction d'un réservoir qui aurait évité beaucoup d'innondations par fortes pluies au moment des récoltes de foin, sans obtenir satisfaction. (Le même problème se posait au moulin de Chantemerle).

 

Il a été à nouveau réglementé par arrêté préfectoral le 12 février 1863. Le droit d'eau a été abandonné par le meunier vers 1975.

 

Molinot a été meunier de la fin du XIXè siècle à 1912. On trouve ensuite Urbain et Arthur Rosain, remplacé par Goyot en 1928. Louis Maréchal et son frère l'ont ensuite exploité de 1936 à 1964. Louis et son épouse, puis son épouse seule, habitèrent le logement attenant jusqu'en 2000. Depuis 2002, le bâtiment du moulin, restauré, a été transformé en résidence secondaire.

 

Remarques: Vers 1922-1923, Marcel Mercier et Joseph Moine de Parmoins, hameau de Sagy, ont construit au moulin de Bacot une roue à barils métalliques incurvés. L'eau tombant sur une roue plus lourde augmentait la puissance. Le rendement était, avec moins d'eau, de 50% supérieur à la précédente roue. La roue à aubes dépannait en période de grandes eaux, principalement en hiver, car le niveau d'eau à l'aval réduisait la chute par engorgement.

 

Le moulin fonctionnait avec deux roues à augets et une roue à aubes qui faisaient tourner trois paires de meules, dont une paire de meules pour les gaudes.

 

Un détachement de FFI a stationné de juin à octobre 1944 au moulin de Bacot. Les deux frères Maréchal étaient alors prisonniers en Allemagne. Le moulin ne fonctionnait plus depuis 1940. Ce maquis dit "de Bacot", regroupait près d'une centaine d'hommes qui logeaient dans tous les bâtiments: moulin, habitation et dépendances. Ce détachement, qui faisait partie du groupe "Pigeon", implanté dans le Revermont tout proche, était commandé par le lieutenant Desmoulin. Une stèle commémorative a été apposée près du pont du canal de dérivation en bordure du chemin communal.

 

Renseignements tiré du livre de Jean Brayard: Le bassin de la Vallière, ses cours d'eau, ses moulins et leurs meuniers.

 

Michel, f8ggz

Partager cet article

Repost 0
Published by f8ggz.over-blog.fr - dans Moulins Dpts 71 à 80
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de f8ggz.over-blog.fr
  • : Sans aucune prétention et le plus simplement possible, j'espère vous faire découvrir une infime partie du patrimoine châteaux, moulins, lavoirs ou autres que je puisse rencontrer lors de mes activations. En aucun cas je ne saurais prétendre être un connaisseur en la matière, j'essaie simplement, par la voie des ondes, par mon blog, grâce à tous les renseignements recueillis auprès des propriétaires, de revues, de livres ou tout autres, de ne pas laisser notre patrimoine tomber dans l'oubli. Si vous êtes propriétaire d'un moulin ou d'un château et que vous désiriez le voir activé et figuré dans mon blog, où que vous soyez en France, dites le moi, ce sera un but durant mes vacances, merci.
  • Contact

Recherche

Pages