Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2010 1 27 /09 /septembre /2010 16:41

 059

 

Le château de Rosay (Jura)

De la ruine à la renaissance

  

Sous sa carapace de lierre, et l'ombre du sapin qui la couronnait, la tour de Rosay semblait endormie pour toujours. Les voyageurs qui passaient alors à proximité, charmés par ce site, ne pouvaient imaginer un autre avenie que la ruine définitive.

 

C'était compter sans Marcel Duthion. Né en 1923 à Condal, en Saône-et-Loire, dans une famille de fermiers.

Il travailla très jeune à la restauration du château. Dans une ferme, on doit savoir tout faire. Enfant, il observait son père, sa mère et son frère ainé. Il apprenait leurs gestes, impatient de les répéter. Son père l'a initié au travail du bois. Il doit aussi beaucoup à un oncle maçon et tailleur de pierres.

 

Par la suite, il a toujours cherché à améliorer les techniques, les machines, et à acquérir les savoir-faire des différents corps de métier. Marcel Duthion consacre tout son temps libre à créer et réaliser de ses mains des ouvrages de toute sorte, exploitant ses connaissances et son savoir-faire, tout en repoussant sans cesse les limites et sans que celà n'entame en rien sa modestie et sa simplicité.

 

Ebéniste, il fabrique tout un mobilier de style bressan: vaisselier, crédences, tables, chaises, fauteuils, lits à baldaquin, caisses d'horloges ainsi qu'un "arche blanc".

 

L'achat du château.

 Au printemps 1980, la commune de Rosay souhaitant se débarrasser du lavoir en fonte désaffecté, M. Broissia, maire de Rosay, le signala à Marcel Duthion. Un dimanche matin, celui-ci et son gendre, Roland Rémondet, se rendirent sur place afin d'examiner ce lavoir et de discuter de son achat avec le maire. Ils passèrent ainsi à proximité des ruines du châtaeu, ce qui aiguisa leur curiosité et leur envie d'en savoir plus sur ces ruines. M. Broissia leur apprit qu'elles appartenaient au bureau d'aide sociale et que celui-ci envisageait de les céder afin de réparer, avec le produit de la vente,les autres bâtiments légués par Pierre-Joseph Brangeat en 1848.

 

Cette cession était aussi envisagée pour mettre fin aux risques d'accidents qui résultaient de l'état des ruines, mais sous réserve que l'acquéreur s'engage à restaurer la tour afin de conserver ce témoin de l'histoire du village. Marcel Duthion, amoureux des vieilles pierres et Roland Rémondet, qui avait contracté cette passion avec l'abbé de Perthuis de Laillevaut au château de Présilly dans le Jura, ne pouvaient qu'être tentés par cette aventure.....Mai 1986.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by f8ggz.over-blog.fr - dans Châteaux- Jura
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de f8ggz.over-blog.fr
  • : Sans aucune prétention et le plus simplement possible, j'espère vous faire découvrir une infime partie du patrimoine châteaux, moulins, lavoirs ou autres que je puisse rencontrer lors de mes activations. En aucun cas je ne saurais prétendre être un connaisseur en la matière, j'essaie simplement, par la voie des ondes, par mon blog, grâce à tous les renseignements recueillis auprès des propriétaires, de revues, de livres ou tout autres, de ne pas laisser notre patrimoine tomber dans l'oubli. Si vous êtes propriétaire d'un moulin ou d'un château et que vous désiriez le voir activé et figuré dans mon blog, où que vous soyez en France, dites le moi, ce sera un but durant mes vacances, merci.
  • Contact

Recherche

Pages