Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 06:59

Terraillon.JPG

 

L'ancienne usine Terraillon , activée le 24 septembre 2011 par Michel, F8GGZ/p au micro et  au log.

 

L'ancienne usine Terraillon, sur la Vallière.

 

Cette usine est l'ancienne usine Bouquerod.

Elle est située à la sortie de la commune, à droite en direction de Lons le Saunier, sur un canal de dérivation venant du centre de la localité. Long de 531 mètres, il traverse deux fois la route nationale 78 et se jette dans la Vallière juste à l'amont du moulin du Bas de Revigny. Il n'existe pas de bassin pour retenir ou accumuler les eaux.

 

Les ponts et chaussées de 1886 indiquent: l'usine Bouquerod est intercalée entre le moulin dit "du Milieu" sis dans le village même de Revigny, appartenant au Sieur Clerc Jean, Hippolyte, et l'ancienne forge Paliard transformée en moulin par le Sieur Marion, son propriétaire actuel. Elle est établie sur une dérivation dont l'origine est immédiatement à l'aval du canal de fuite du moulin Clerc et dont l'extrémité débouche dans la Vallière à 80 mètres environ en amont du barrage du moulin Marion.

La retenue se compose de deux ouvrages distincts. Celui d'amont est constitué d'un bourrelet de cailloux qui barre la rivière en écharpe entre l'embouchure du canal de fuite du moulin Clerc et l'origine du canal de dérivation de l'usine Bouquerod. Celui d'aval, de 40 mètres environ, est construit en maçonnerie, appareillé en voûte, au droit de la vanne de prise d'eau. Sa longueur est de 110 mètres, la chute de 1,52 mètre.

Le canal de dérivation traverse la propriété qui, autrefois, se trouvait sans doute dans les mêmes mains que l'usinier, mais qui n'appartient plus aujourd'hui à monsieur Bouquerod. Il traverse une première fois la route nationale 78, à 150 mètres à l'amont de l'usine du Bas. Le canal de fuite traverse à son tour la route nationale 78 pour une longueur totale de 531 mètres.

 

La prise d'eau rive droite est face au canal de fuite de la scierie Uny (anciennement moulin du Milieu) dont la vanne à crémaillère est encore en place.

 

En 1861, l'état des statistiques indique: Moulin et huilerie du Sieur Villard Louis, sur la Vallière à revigny, quatre paires de meules mues par trois roues à augets en dessus pour une puissance de 17,5 chevaux-vapeur.

 

Avant l'usine Terraillon, c'est l'usine Bouquerod qui occupait les lieux: la tréfilerie Bouquerod, spécialisée dans la fabrication du fil de fer brut, était équipée d'une turbine installée à la fin du XIXème siècle. Elle étirait les métaux en les faisant passer à travers les trous d'une filière pour obtenir les fils de la grosseur requise. Elle était en plein essor en 1886. En déclin au début du XXème siècle, une partie des locaux fut louée à Louis Secrétant, né en 1855, pour créer une diamanterie. Ce dernier installera ensuite son atelier dans l'usine dite "moulin du Bas".

 

En 1942, Paul Terraillon loua la totalité des bâtiments et se consacra à la fabrication de balances pour bébés, puis de pèse-personnes et de bascules. La marque Terraillon devint célèbre.

 

En 1952, à la suite d'un incendie, l'entreprise, qui employait 50 personnes, fut délocalisée à Annemasse. Dans les années 1980, elle fut vendue à Bernard Tapie pour un franc symbolique et transférée en Chine en 2003.

 

Une partie des bâtiments existe encore aujourd'hui et l'on peut apercevoir l'emplacement du canal de dérivation.

 

D'après le livre de Jean Brayard: "le bassin de la Vallière, ses cours d'eau, ses moulins et leurs meuniers" 

 

Michel

Partager cet article

Repost 0
Published by f8ggz.over-blog.fr - dans Moulins -Jura
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de f8ggz.over-blog.fr
  • : Sans aucune prétention et le plus simplement possible, j'espère vous faire découvrir une infime partie du patrimoine châteaux, moulins, lavoirs ou autres que je puisse rencontrer lors de mes activations. En aucun cas je ne saurais prétendre être un connaisseur en la matière, j'essaie simplement, par la voie des ondes, par mon blog, grâce à tous les renseignements recueillis auprès des propriétaires, de revues, de livres ou tout autres, de ne pas laisser notre patrimoine tomber dans l'oubli. Si vous êtes propriétaire d'un moulin ou d'un château et que vous désiriez le voir activé et figuré dans mon blog, où que vous soyez en France, dites le moi, ce sera un but durant mes vacances, merci.
  • Contact

Recherche

Pages